Brad Frost

Webdesigner, orateur, blogueur, consultant basé à Pittsburgh en Pennsylvanie. Véritable passionné et touche à tout, Brad est toujours là où on ne l’attends pas.
Site : bradfrostweb – Twitter : @brad_frost

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

En 2013, nous avons vu le responsive design devenir une stratégie dominante pour faire face à la multiplication des périphériques connectés au web. Cette année, j’étais également heureux de voir que l’accent a été mis sur la performance, comparé aux années précédentes.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

Je voudrai continuer à voir les limites du responsive webdesign être poussées encore plus loin. Je pense aussi qu’il va y avoir beaucoup de discussions autour de l’évolution du processus de conception web, tout simplement parce que les nombre de supports connecté est devenu si complexe. J’espère aussi voir plus de personnes échanger autour des outils de conception et commencer à penser les interfaces de manière décomposée, composants par composants.

Bien évidement, je ne veux pas voir le sujet de la performance disparaître (et heureusement je ne pense pas que ce sera le cas), mais je vois l’évolution du processus de design comme le point le plus important en 2014.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

Il y a beaucoup de choses que je souhaite : de meilleurs outils, un meilleur support, de meilleurs standards, un poney. Mais la grande chose que je serais ravi de voir dans l’avenir est le fait que plus de gens et d’organisations ouvrent leurs points de vue, leurs outils, leurs processus et leurs données. J’ai appris tellement de choses en ayant juste un aperçu de comment les entreprises gèrent leurs problèmes (le « style guide » de Starbucks est un bon exemple). J’aimerai voir plus de sociétés et de gens concevoir leurs produits de manière ouverte (designing in the open) et partager leur savoir.

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Je pense qu’il est important de prendre du recul de temps en temps et de réfléchir à ce à quoi nous contribuons. Les tendances vont et viennent, et oui 2014 sera une année différente de celle de 2013. Nous travaillons dans l’un des plus excitant, des plus rapide, et des plus collaboratifs des domaines que l’humanité ait jamais connu. Je pense que c’est quelque chose dont nous devrions être très fiers, en préservant l’esprit de collaboration du Web.
 

Stéphanie Walter

UX Designer en freelance et au sein de l’agence Alsacreations. Spécialisée dans l’UX, UI design et le design d’interface. Blogueuse sur son propre blog Inpixelitrust mais aussi sur OnextrapixelNoupe ,CodropsSmashing Magazine et j’en passe.
Site : Inpixelitrust.fr – Twitter : @walterstephanie

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Difficile de répondre sans tomber des le cliché, mais à mon avis le flat est vraiment une des grandes tendance de l’année 2013. On avait déjà vu pas mal de kit d’UI « à la Microsoft métro », mais Apple qui suit le mouvement pour iOS7 a à mon avis marqué la mort du skeuomorphisme du côté des applications et web apps.

Avec le flat est également apparu cette année une grosse tendance à la simplification des sites et des architectures, voir à la sur-simplification avec des sites desktop qui masquent leur menu sous un « burger icon » ou « navicon ». Cette technique utilisée de base sur mobile par « manque de place » s’est donc rependue comme une traînée de poudre sur nos grands écrans, même sur des sites où il y aurait visuellement la « place » d’afficher un menu. La faute au « mobile first » ? Cette technique est parfois poussée à l’extrême au point d’ajouter des animations sur le menu qui est affiché dans une modale comme sur Squareup.com. En 2013, le menu est donc devenu un objet de style à part entière qui a parfois son identité propre.

Enfin la barre de chargement ou « loading bar » a fait son grand retour grâce une inspiration non dissimulée de Youtube et Medium et à différentes librairies comme Pace. Si elle peut être efficace pour indiquer à un utilisateur sur une page très lente que quelque chose se charge, elle met néanmoins l’accent directement sur la lenteur de la page et peut donc être à double tranchant si on en abuse.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

J’ai l’impression que l’on est passé d’un web orienté grands écrans qui a inspiré le mobile, à un web mobile qui commence à déteindre sur le grand écran. Pour 2014 je pense que de plus en plus de sites vont tenter de simplifier leur architecture d’information et leur design pour pouvoir plus facilement faire la transition entre les différents médias et tailles d’écran : content first, performance first, mobile first, user first et pourquoi pas un mélange de tout ça ?

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

Dans la mesure où la mobilité c’est un peu mon terrain de jeu en ce moment, j’aimerais bien sûre voir pas mal d’évolutions de ce côté là. Il reste beaucoup d’avancées à faire du côté de responsive, qu’elles soient du côté techniques mais également au niveau de l’ergonomie et expérience utilisateur sur petits écrans, de la sensibilisation des utilisateurs et gestionnaires de contenu à la mobilité, des CMSs, etc. Et bien sûre je rêve d’un format d’images responsive, mais bon, c’est pas pour demain ;)

J’aimerais également dans mes rêves les plus fous que l’on accorde plus d’importance à l’accessibilité. Ce n’est pas un sujet facile, et souvent il est boudé voir haï par les designers qui n’y voient que des contraintes et une limite à leur créativité (notamment au niveau de l’utilisation des couleurs). J’aimerais vraiment que l’accessibilité ai meilleurs presse, du coup je vous propose un peu de lecture.

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Au delà des « tendances », j’aimerais vraiment voir des évolution au niveau des mentalités et de la reconnaissance de nos métiers notamment en France. Nos métiers se complexifient tous les jours, de plus en plus de designers ou d’ergonomes s’intéressent au code et veulent être capables d’intégrer leur maquettes, l’intégration se complexifie avec différents outils et surcouches d’abstractions (préprocesseurs, Grunt, etc.), pareil pour le développement et les barrières entre les différents rôles s’amenuisent.

On est donc bien loin du « je peux apprendre le HTML/CSS sur un site et en faire mon métier en 3 jours » et « je crack Photoshop donc je suis Webdesigner », pourtant j’ai l’impression que pour certains, être graphiste, designer, intégrateur ou développeur n’est toujours pas un « vrai » métier en France. On a vu ce raz le bol dans le métier se cristalliser autour de sites comme « Gratuistes » (le site n’existe plus), 2014 serait une bonne année pour faire bouger tout ça :)
 

Keitaro Suzuki

Directeur artistique et design basé au Japon. Il travaille actuellement au sein de l’agence Shiftbrain, spécialisée en webdesign.
Site : shiftbrain.co – Twitter : @ktrszk

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Je pense qu’il s’agissait du design « flat+interactif ». Fondamentalement le flat design est optimisé pour l’écran et a clairement éliminé la 3D comme dans le Skeuomorphisme. Par conséquent il a perdu en clarté visuelle. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’utiliser des animations interactive, générées par HTML5 et Javascript.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

Le « content first » sera très important en 2014, parce que beaucoup de gens utilisent leur smartphone ou leur tablette pour accéder au web. En conséquence, ils exigent un site simple qui est en mesure de fournir facilement des informations.

D’autre part, je pense que les contenus riches et interactifs vont considérablement se développer en suivant l’évolution du très haut débit mobile. Il est donc nécessaire de créer un webdesign efficace en fonction de périphériques.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

J’espère que le web sera plus utile pour notre vie quotidienne, au delà de l’écran.
Peut-être que les gadgets portables sont un début.

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Peu importe à quelle vitesse la technologie s’améliore, j’aimerai continuer à surfer sur ces innovations et créer des choses marquantes et excitantes pour les gens.
 

Vicki Tourtouras

Co-Fondatrice et designer au sein l’agence Image Mechanics (im), basée en Australie et en Nouvelle- Zélande.
Site : Imagemechanics – Twitter : @vickitourtouras

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Le contenu visuel et surtout le contenu photographique. La philosophie du « less is more » est devenue encore plus présente en webdesign. Les designers permettent au contenu de parler de lui-même. La simplicité du design pour l’utilisateur est la clé de la réussite et le look minimal est de mise. Nous voyons l’utilisation d’images en plein écran, avec de grosses accroches devenir un standard. Être compris dès la première seconde est devenu primordial.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

Comme le design devient de plus en plus minimal, je pense que nous allons voir beaucoup plus de sophistication au niveau du design d’interaction, à la fois sur le web et sur mobile. Le contenu mis en avant continuera ainsi en 2014 et l’accent sera mis sur les expériences utilisateurs communes à la fois sur mobile et sur ordinateur de bureau.

Je pense que la plus grande tendance résidera dans une utilisation massive du contenu vidéo. Attendez-vous à voir des expériences plus immersives où la vidéo va jouer un rôle plus important dans la boîte à outils de webdesigners, en illustrant la marque de leurs clients.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

Certainement l’utilisation de la vidéo. Elle est une partie intégrante de la création de contenu. Malheureusement souvent les budgets ne sont pas disponibles et même parfois purement et simplement oubliés. Mais je pense que les designers et les clients sont de plus en plus conscient de sa puissance et sa portée.

 

Gaétan Weltzer

Webdesigner / illustrateur et blogueur sur Design Spartan. Créateur du site de tutoriels francophones Living Tuts.
Site : designspartan.com - Twitter : @designspartan

 

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Sans le moindre doute, les deux grosses tendances ont pour moi été le flat design et les sites en parallaxe qui ont continué à se multiplier. Je pourrais aussi parler du responsive design mais pour moi en 2013 il ne s’agit plus d’une tendance au sens éphémère mais d’une technique et d’une philosophie qui commencent à être bien ancrées et utilisées avec justesse.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

  • Nul doute qu’en 2014 les sites riches en HTML5 vont continuer à fleurir : sites intégrant de la vidéo, des animations lourdes comme de la parallaxe, du préchargement, de petits jeux vidéos, etc…
  • Je pense que les animations (petites et discrètes ou au contraire déterminantes pour la navigation) vont encore plus se développer avec le SVG animé et bien entendu toujours jQuery.
  • Les sites web ressemblant de plus en plus à des applications : de plus en plus influencés par les applications et sites mobiles mais aussi par des tendances comme le « mobile-first » je pense que de plus de site web vont se simplifier et utiliser des codes jusqu’ici propres aux interfaces sur mobiles.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

Avoir toujours plus de liberté et surtout toujours plus de facilité à créer des sites riches riches et intéressants. De nombreux plugins jQuery par exemple permettent de faire des choses incroyables en très peu de temps et avec des connaissances limitées là où il y a à peine quelques années il fallait être Flasheur de bon niveau et passer des jours à coder. Cet aspect du web me plaît beaucoup, tout comme l’idée de partage et d’entraide qui y est fortement liée. Les choses n’évolueraient pas aussi vite si la communauté de webdesigners et développeurs n’était pas en telle émulsion permanente.

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

C’est quand que tu sors ta nouvelle version du blog ? Ça devient long là… :P


Monika Kehrer

Co-fondatrice et directeur du pôle design chez TRÜF à Santa Monica en Californie.
Site : trufcreative.com – Twitter : @trufcreative

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Cette année j’ai pu voir beaucoup de site avec de la vidéo en plein écran, qui s’adaptent le plus souvent sur tous les supports mobiles. Les site avec des photos en plein écran a été populaire pendant quelques années, mais maintenant c’est la vidéo. Par exemple, des vidéos en arrière plan montrant des gens dans leur espace de travail ou des panoramiques pour un effet immersif.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

La poursuite de l’utilisation du Flat design et des interfaces utilisateur uniques. J’ai remarqué que les studios de design tentent de sortir d’un format standard de site avec des pages, en mettant en place d’intéressants effets de navigation sur la page d’accueil. Je suis sûre que nous allons voir des animations et des transitions originales avec les nouveaux outils comme Angular.js par exemple.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

Je tiens à simplifier le processus de conception du responsive design en travaillant directement dans le navigateur. Il existera peut-être des moyens de rationaliser le nombre de mises en page nécessaire pour couvrir toutes tailles d’écran. Je serai également heureuse de ne plus jamais voir de bannière en pop-up ou en extension dynamique ;)

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Le design est si excitant aujourd’hui avec les applications et le design des systèmes d’exploitations qui influencent l’aspect et le rendu du webdesign. Le tout semble devenir intégré dans la technologie et vice versa.

 

Alexandre Fumeron

Créatif – Directeur de création pour l’agence Wunderman etphotographe Freelance.
Site : Afterdepth - Twitter : @afterdepth

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Avec l’arrivée et l’adoption du responsive en 2012, 2013 a vue les standards des sites web évoluer significativement. L’ergonomie c’est simplifiée pour concentrer l’attention des utilisateurs sur le contenu versus le look.
Le tendance du Flat Design c’est imposé partout pour aider à simplifier la lecture et les sites Fullpage se sont démocratisé pour offrir aux utilisateurs une expérience plus intuitive, immersive mais aussi plus rapide.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

Je pense qu’en 2014, le gros virage amorcé en 2013 va s’accentuer avec des expériences cross devices mieux pensées et mieux intégrées pour résonner sur n’importe qu’elle éco-système.

Au niveau design, le design Print appliqué au web à pu revenir au goût du jour pour le plus grand bonheur des amoureux de design et de la mise en page. Un magazine print va désormais pouvoir avoir sa version digitale tout en conservant son identité et son design.

Le Flat design tellement à la mode, risque de devoir trouver son évolution car il à ses limite. Mais globalement nous somme entré dans l’ère de la simplification à l’extrême pour se concentrer sur l’essentiel, le contenu et l’expérience.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

Pour moi ce qu’il manque au web, c’est une 4ème dimension.
A l’image de Kinnect qui a donné une autre dimension aux jeux vidéos, je pense que le web à son avenir dans les nouvelles expériences à offrir aux internautes via, par exemple, les objets connectés. La possibilité de créer de nouvelles interactions et connexions avec des plateformes jusqu’alors dissociées tels que la TV ou la Radio.
Par exemple, on peut aujourd’hui surfer sur un web virtuel dans GTA 5 ou regarder Youtube sur sa télé.

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Oui je voudrais souhaiter bon courage à tout ceux qui se lancent dans l’aventure, car même si le design c’est simplifié, le web lui, c’est complexifié, et la vision qu’il faut en avoir s’est étendu. Merci à vous.

 

François Girardot

Co-fondateur et directeur de création digital chez Biborg à Paris.
Site : Biborg - Twitter : @f_girardot

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Devant la multiplicité des écrans, on a vu émerger le responsive design qui est une solution contraignante mais permettant de répondre aux attentes des clients de communiquer simultanément sur plusieurs supports. En France pour le moment uniquement 3% de traffic se fait sur tablette et 5% sur mobile (source JDN), la prochaine étape consistera à ne pas simplement adapter les designs mais à faire vivre des expériences adaptés aux différents supports.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

Avec le responsive design, on va voir arriver des responsives ads : formats pubs qui se resizent automatiquement selon ta résolution et qui affichent différents contenus plus ou moins rich selon ta connexion. Les designers vont aussi pouvoir s’intéresser à l’animation en HTML5 avec des logiciels comme Adobe Edge ou Google Web Designer.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

J’aimerai voir plus de choses en Web GL qui a un formidable potentiel d’immersion. On est en au début mais il y a déjà de belles interactions comme le jeu de l’agence Razorfish : Super Spice Dash pour son client Mc Donald’s.

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Il est important de suivre et de respecter les tendances mais ce qu’on attend d’un Directeur Artistique Digital c’est de casser ces règles et d’aller au delà. C’est à chacun de se créer son univers.

 

Vincent Bezard

Creative Technologist et blogueur, passionné de photographie, de graphisme et de webdesign.
Site : Creativetechnologist.fr – Twitter : @vincentbezard
 

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

La principale tendance fût le FLAT. Après son exploitation reste discutable, ne souhaitant pas rentrer dans le débat, je pense que cette tendance permet de simplifier la lecture et l’architecture de l’information mais il faut avoir une ergonomie adaptée, car on peut vite se perdre. Nous avons aussi, au niveau mondial, vu le responsive design vraiment rentrer dans les discussions et le flat facilite son intégration dans les mœurs.

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

L’année dernière, je parlais que l’année allait être mobile et que le mobile-first deviendrai la référence en terme d’ergonomie. Bien que beaucoup ont fait des efforts sur ce sujet, nous nous retrouvons tout de même toujours dans la même situation, on veut tout mettre dans les versions mobiles ou tablettes sans penser à l’essentiel.

Pour 2014, il faut penser comme un utilisateur et pas comme un UX Designer. Sinon pour résumer 2014 :

  • Mise en avant du contenu : des images plus grosses, plus de place pour les vidéos et des zones de plus en plus dédiés à l’UGC.
  • Scrolling Vertical : l’effet Parallax facilite grandement le storytelling. Attention à ne pas l’utiliser pour tout et n’importe quoi.
  • L’affichage en bloc : tout comme Pinterest, l’affichage en bloc va se démocratiser pour devenir l’utilisation par défaut des sites d’actus. Attention à ce que cela ne devienne pas trop fouillis.
  • Typographie : utilisation massive des Web Fonts dans l’ensemble, il va y avoir une simplification des webdesigns pour aller à l’essentiel, ce que l’on veut montrer rapidement. Des expériences simples mais plus riches en terme de contenus.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

Je pense que nous devons oublier 2013 en terme de design, cette année a été tout de même pauvre. Beaucoup trop de débats pour pas grand chose. Ce que j’aimerai et je l’avais déjà dit l’année dernière. Arrêtez de designer pour les FWA ou autre Awards. Le plus gratifiant pour un UX Designer ou un Webdesigner doit être la reconnaissance des utilisateurs et la facilité qu’ils ont a trouvé l’information recherchée.

Je vous avoue que j’aimerai voir, un jour, un designer mettre en avant dans sa partie Awards : Le taux de rebonds moyens de ses sites, les conversions, etc …. Quelque chose de tangible. C’est bien de faire des choses belles, des expériences de fou mais si ce n’est pas utilisé car trop compliqué, à quoi cela sert réellement ?

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Think Users not Awards

 

Jean-Philippe Cabaroc

Designer et directeur artistique freelance, Jean-Philippe Cabaroc est curieux et passionné par la création visuelle, sujet dont il débat chaque mois avec ses confrères designers dans le podcast TheWalkingWeb.
Site : cabaroc.com – Twitter : @cabaroc

1. Quelle fût, d’après vous, la principale tendance du webdesign en 2013 ?

Je vois deux éléments importants qui se sont démocratisés en 2013. Le premier c’est la généralisation du responsive web design. Aujourd’hui, l’adaptabilité des sites pour tousles devices n’est plus une option, mais une fonctionnalité que l’on intègre par défaut. Beaucoup de clients ont compris l’importance de ne pas négliger la lecture de leur contenu sur mobiles et tablettes.

Le second point, qui est lié au premier, c’est la place centrale que l’on donne au contenu. Le flat design a permis de faire comprendre que le web design n’est pas qu’un simple habillage visuel, mais un moyen de valoriser un contenu (ce qu’il a toujours été bien sûr), pour vendre, informer, rêver…

2. Quelles sont, d’après-vous, les grosses tendances du webdesign à venir pour 2014 ?

Les icônes qui ont une place centrale dans le web design vont continuer d’évoluer pour exprimer des informations plus complexes, notamment par le biais de l’animation. Dans la forme on constate que le style « line » (au trait) prend le pas sur les formes en silhouette.

La photo pour le web va encore s’affirmer et gagner en personnalité. Les gens
commencent à reconnaitre les photos issues de banques d’images et la piètre qualité
qu’elles véhiculent dans un projet. La photo sera enfin pensée comme faisant partie
intégrante du design. Là encore, l’épure dans le web a fait gagner en qualité le contenu
rédactionnel, mais aussi visuel.

Dans les évolutions métiers, l’UX est certainement le métier web design de 2014. C’est le responsive d’il y a deux ans. Aujourd’hui c’est encore très flou, mais d’ici 1 an, les clients demanderont spontanément cette compétence.

Enfin, je pense qu’une forme de réaction fasse au web « propre » et « aseptisé » pourrait se développer un de ces jours. Ce que j’appelle le « bad taste design », le web du mauvais goût : des couleurs criardes, des associations visuelles improbables, du skeuomorphisme à outrance. Quelque chose de paradoxalement très pensé et qui se voudrait être une sorte de doigt d’honneur à la bien­pensance du web. On a vu des exemples chez Milley Cirus ou Kayne West, reste à savoir si ce genre ne sera cantonné qu’au branding.

3. Quel est l’aspect du web que vous souhaiteriez voir considérablement évoluer dans le futur ?

J’aimerais que l’avenir du web ne se résume pas à une suite de tendances que l’on
duplique jusqu’à l’épuisement pour passer à une autre. Même si le graphisme épuré a
beaucoup de qualité j’espère qu’on testera d’autres formes graphiques pour exprimer des choses.

Je souhaite également que les statistiques ne guident pas systématiquement la
création. L’avantage et l’inconvénient du web c’est que tout peut s’analyser et se
quantifier assez précisément. Le problème c’est qu’on applique trop souvent des recettes qui ont tendance à uniformiser le web. Au final, tous les sites se ressemblent. Alors que c’est un média très jeune qui a besoin d’expérimentations.

4. Vous souhaitez ajouter quelque chose ?

Bien sûr, joyeux Noël à tous !

Merci aux intervenants pour leur réponses et leur temps !
© webdesignertrends.com